La tour de l’horloge se trouve dans la rue Mayor, dans le quartier de l’église Saint-Pierre. La première référence à la tour de l’horloge se trouve dans une cérémonie de pose de pierre consignée dans un document antique de 1609. La tour faisait partie d’un projet urbain pour le développement linéaire de la rue Mayor, car c’est au cours de ce siècle que les rues ont été élargies et était une préoccupation pour l’espace extérieur. En 1718, le bâtiment, presque en ruine, a été reconstruit et deux ans plus tard, il a été considérablement rénové.

La tour présente de nombreuses similitudes avec l’art islamique et ressemble au style nemúdejar. La tour mesure 2. 56 mètres de haut et a un escalier en colimaçon au centre qui mène au sommet. Le sommet de la tour se distingue par la géométrie de ses éléments décoratifs qui s’étirent vers le haut. C’est une tour modeste, trois parties en une, dissimulant sa taille à mesure qu’elle s’étire vers le haut. La deuxième partie contient l’horloge et la troisième partie est ouverte sur trois faces pour les cloches, avec un toit en pente et couronné d’une croix et d’une girouette. L’entrée est une petite porte en bois. Les matériaux utilisés sont la brique, la pierre et le motif décoratif est rembourré.