Ver las imágenes de origen

La fortification de Calasparra remonte au XIIe siècle, pendant le califat de Cordoba et son abandon eut lieu après le soulèvememt des Mudejars en 1264.
Le 9 juin 1289, le roi Sancho IV fit don du château et de la ville de Calasparra à l’ordre de San Jean de Jérusalem. Il devient ainsi le symbole le plus important du pouvoir de l’ordre sur ces territoires.
Les vestiges du château peuvent maintenant être visités mais sont en cours de réhabilitation. Ils sont accessibles à pieds depuis le centre de Calasparra par une route conditionnée par des escaliers. La fortification est située sur une hauteur rocheuse, dans les contreforts de la Serreta de San José. Depuis le sommet, la fertile vallée environnante est parfaitement dominée.
Il semble que l’ensemble fortifié de Calasparra se répartisse en plusieurs enceintes, profitant des dénivellations et escaladant la colline, la défense du château et la population fortifiée. Actuellement, on observe une enceinte supérieure qui couronne le mont et qui abritait une grande tour du Homenaje d’un 12 mètres.
Un peu plus bas apparaît une autre enceinte murée à l’intérieur de laquelle sont conservées deux citernes construites à l’aide d’un remblai de mortier adossé à la tranchée de la roche pour puiser l’eau de ruissellement produite par la pluie. L’accès principal à la forteresse se situait au nord, où il est encore possible d’observer les départs des tours qui ont flanqué la porte. La construction a été réalisée au moyen de tapisseries, en utilisant du mortier (chaux, sable et eau) et des pierres de taille moyenne, ce qui explique leur détérioration

This image has an empty alt attribute; its file name is Calasparra_Historia_Restos_del_castillo_de_Calasparra.jpg
This image has an empty alt attribute; its file name is 015-1-1024x768.jpg
This image has an empty alt attribute; its file name is Img1493.jpg